Quatre règles pour être «right on» sur les médias sociaux

médias sociaux saguenay

Vous désirez partager?

Publier avec constance sur les médias sociaux, ce n’est pas forcément d’être là chaque jour et d’occuper l’espace en permanence. En fait, ce qu’il est important de retenir, c’est que lorsqu’on n’a rien à dire d’intéressant, on n’est mieux de rien dire que d’écrire n’importe quoi pour attirer le regard dans le but de se faire voir.

via GIPHY

Il faut savoir mettre la switch à off de temps en temps

Pourquoi faudrait-il se donner de la pression pour être présent chaque jour ? Un moment donné, comme lorsqu’on court, on finit par être essoufflé. C’est là que le piège peut arriver : lorsqu’on ne sait plus trop quoi dire, on finit par trop chercher et manquer de pertinence.

De nombreux créateurs de contenus recommandent une présence minimale d’une publication par jour. En fait, tout dépend de l’industrie dans laquelle on évolue et surtout, des objectifs que nous avons derrière chaque publication mise en ligne. Il n’y a pas de recette prédéfinie.

Lorsqu’on communique à une audience, ce que l’on souhaite, c’est d’avoir de l’impact et d’être considéré comme une personne ou une entreprise ayant une bonne réputation. On veut aussi être compris facilement et efficacement. Même si les algorithmes nous recommandent d’être présents le plus possible, la théorie du gros bon sens doit primer, bien plus que les désirs du robot qui veut te garder au sommet du club sélect des personnes bien en vue.

En 2021, si une personne affirme connaître à 100% le fonctionnement d’un algorithme d’un média social, posez-vous des questions! On peut faire des suppositions à partir d’essais-erreurs. Mais il ne faut pas oublier que l’algorithme de Facebook n’a plus les mêmes critères qu’il y a deux ans, ce qui rend la tâche bien difficile pour bien comprendre son fonctionnement.

via GIPHY

Ne pas être à la merci des robots

Oui, les algorithmes nous forcent à avoir une certaine constance et une pertinence pour impliquer les gens à réagir, mais encore faut-il faire réagir pour les bonnes raisons! Ce que nous donnons en conseil aux entreprises que nous accompagnons dans leur présence numérique, c’est d’être authentique et de publier seulement lorsqu’ils ont quelque chose de pertinent à partager. Évidemment, on ne recommande pas de faire le fantôme et de donner signe de vie une fois par mois. L’important, c’est de ne pas se mettre de pression inutile pour éviter d’éteindre notre élan d’inspiration et de pertinence.

Nous avons cru bon préparer quelques recommandations bien concrètes pour devenir une meilleure créatrice de contenu en herbe :

❤️ Créer des publications authentiques avec le cœur, tu feras

On ne réinventera pas le bouton à quatre trous, mais en ayant constamment en tête la pertinence et l’authenticité, les gens n’auront pas l’impression de se faire vendre une gogosse ou de se faire inonder de publicités, texte, anecdote ou textes impertinents.

En affaire, il faut toujours avoir en tête la rentabilité. C’est la même chose avec les médias sociaux : il faut créer de la valeur et être utile à notre audience.

🔔 Te questionner a voix haute sur une question fort simple dont tu as déjà la question, tu éviteras

C’est en fait une tendance très observable sur LinkedIn. Lorsque des ténors de ce réseau social ont commencé à marteler qu’il faut être là, tout le temps, on a commencé à voir des entrepreneurs transformer leur profil professionnel en babillard de questions futiles sur le développement de leur entreprise.

Plus les gens réagissent à votre contenu, plus vous serez mis de l’avant dans le fil d’actualité des gens. C’est un fait bien réel. Par contre, évitons de trop en faire. À force d’avoir l’air impertinent à posant des questions à voix haute, les gens finissent par décrocher.

🤗 Avec reconnaissance et intérêt avec ton audience, tu échangeras

Ces gens ne sont pas apparus par magie sous ton contenu. Ils apposent un commentaire par intérêt. Soyons reconnaissants de leur passage en interagissant avec eux.

Lorsque vous échangez avec eux, les internautes remarqueront que vous êtes une personne ou une marque authentique et qui apprécie l’apport de la communauté lorsque vous diffusez de l’information.

🔮 De la latitude, tu te laisseras

Oui, c’est pertinent d’avoir un calendrier éditorial, mais laisse-toi de la liberté pour publier d’éléments temporels adaptés à des situations. Nous-mêmes, en tant que gestionnaire de communautés pour plusieurs petites et moyennes entreprises, nous accordons une gestion plus libre des publications.

Plusieurs personnes, devant un plan trop structuré, finissent par bloquer. Il faut avoir du plaisir lorsqu’on prépare ses communications numériques, sinon à quoi bon vouloir le faire si c’est pour être compliqué!

Dans la même catégorie